• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Co-gestionnaires d'une réserve de faune sauvage, des ornithologues sont très attentifs à la survie et au comportement des Aigles royaux, espèce protégée dans les Alpes (massif des Bauges, Savoie).. © Inra, MEURET Michel

Missions et stratégie

Agroécologie pour l'action

L’agroécologie vise à identifier de nouveaux modes de production agricole durable en tenant compte des dynamiques écologiques, économiques et sociales à l'oeuvre dans les territoires. Nos recherches portent sur la manière dont l’agroécologie en action, dans la diversité des dynamiques et des expériences, recompose les objets, les espaces et les organisations des systèmes agricoles et alimentaires. Nous nous intéressons aussi aux modalités d’accompagnement de la transition agroécologique à l'échelle des exploitations agricoles, des filières et territoires, en travaillant avec les acteurs du conseil.

Mis à jour le 29/05/2017
Publié le 27/05/2014

Cultures associées multi-spécifiques. © inra, AgroParisTech, Thierry Doré
Cultures associées multi-spécifiques © inra, AgroParisTech, Thierry Doré

Nous identifions quatre fronts de recherche :

  • Diversification des formes d’agroécologie. Il s’agit i) de cartographier la diversité des agroécologies au croisement des sphères scientifiques, politiques, de la société civile et des marchés ; ii) d’analyser comment cette dynamique éclaire la question de la transition agroécologique et développer une approche interdisciplinaire de l’agroécologie dans les systèmes alimentaires.
  • Agroécologie et gestion collective des ressources. Selon que l’on considère ces ressources (eau, biodiversité, santé des plantes et des animaux etc…) comme des biens communs ou des services écosystémiques, les problématiques de qualification et de gestion sont différentes.
  • Evaluation des systèmes agroécologiques. Il s’agit de combiner deux types d’évaluations, les unes internes au système, relatives aux visées des acteurs et à leurs valeurs, les autres relatives aux bouquets de services écosystémiques et à la multiperformance.
  • Transitions, apprentissage et changements de pratiques. Nous analysons comment les modalités de gestion du vivant qui fondent le cadre de l’agroécologie modifient les besoins en matière de conception et d’accompagnement des changements des systèmes agricoles et socio-écologiques.

Enregistrer