• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Etiquetage des produits selon la démarche Ici.C.Local. © Inra, J-P. Divet

Ici.C.Local - Valoriser les circuits courts dans les territoires

Ici.C.Local : une démarche innovante protégée par une marque

Ici.C.Local est une démarche innovante et simple d’utilisation, qui consiste à signaler les produits en circuits courts dans les lieux de vente au détail. Elle peut être utilisée par tous les acteurs économiques des circuits courts : commerçants, artisans, agriculteurs, producteurs-transformateurs.

Mis à jour le 03/04/2017
Publié le 22/03/2017

La démarche Ici.C.Local est fondée sur un système d’étiquetage simple permettant aux consommateurs d’identifier les produits locaux et durables, bruts ou transformés, vendus en circuits courts, ainsi que les produits n’entrant pas dans ce cadre, à l’aide d’une couleur spécifique :

  • vert = vente directe d’un produit local et durable,
  • orange = vente d’un produit local et durable via un intermédiaire,
  • violet = vente de produits non locaux et/ou non durables et/ou hors circuits courts.

En complément du code couleur, l’étiquette mentionne le nom et l’origine géographique de la personne ayant cultivé, élevé et/ou transformé le produit.



 

Ici.C.Local s’applique aux produits et non à l’offreur, qui peut ainsi proposer à la vente, en toute transparence, sa production personnelle, des produits issus de collègues locaux ainsi qu’un complément de gamme. Support d’information du consommateur et vecteur de coopération entre professionnels des filières, c’est aussi un outil d’animation des territoires.

Une marque de plus ?

La démarche Ici.C.Local est portée depuis 2010 par deux institutions publiques (Inra, Institut National de la Recherche Agronomique, et Ville de Grabels, département de l’Hérault). Devant l'intérêt qu'elle a suscité dans différents territoires, elle a été protégée par le dépôt d'une marque à l’Institut National de la Propriété Industrielle en 2014, afin de permettre son essaimage dans des conditions rigoureuses. Dans le foisonnement actuel des marques, elle se distingue par son adaptabilité à la diversité des atouts et contraintes des territoires, par la mobilisation de l'ensemble des acteurs concernés dans les prises de décision et par la coresponsabilité des utilisateurs. Aujourd’hui marque collective d’usage gratuit, Ici.C.Local est d’abord une démarche territorialisée, d’adhésion volontaire, respectant la réglementation française et tout à fait compatible avec d'autres labels ou marques (AB, Sud de France, etc.)
Elle se comprend dans la perspective des projets alimentaires territorialisés (PAT) inscrits dans la Loi d'Avenir de 2014, qui invite les acteurs locaux, dans leur diversité, à co-construire un projet rapprochant l'agriculture et l'alimentation, adapté à leur territoire, et décloisonnant les secteurs d'activité et les politiques publiques.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Montpellier

Ici.C.Local - Principes de la démarche


Marque figurative Ici.C.Local. © Inra
Marque figurative Ici.C.Local © Inra

Ici.C.Local vise à :

  • informer les consommateurs sur l’origine géographique des produits en leur garantissant qu’ils proviennent de professionnels adhérant à une démarche de distribution en circuit court ;
  • participer au développement économique de ces professionnels tout en favorisant leur coopération ;
  • valoriser et promouvoir les produits « locaux » et « durables » distribués en circuit court ;
  • donner aux citoyens la possibilité de contribuer à l’évolution de leur système alimentaire.


Les principes de la démarche Ici.C.Local :

  • elle s’applique à des produits et non à des offreurs ;
  • elle est réservée aux acteurs économiques  (commerçants, artisans, agriculteurs, producteurs-transformateurs) qui proposent majoritairement ou à titre significatif des produits en circuits courts ;
  • elle s’acquiert à titre individuel ;
  • elle s’applique aux produits bruts comme aux transformés ;
  • son organisation est à la fois nationale et déclinée localement : un comité de suivi national, composé de représentants de l'Inra, de la Ville de Grabels et de partenaires de la marque, aide à créer et supervise les comités de suivi locaux dans chaque territoire d’application ;
  • elle implique la définition, dans chaque territoire d’application, par le comité de suivi local, des termes "local" et "durable" en fonction de l’histoire et des enjeux du territoire ;
  • elle repose sur un système d’étiquetage basé sur un code couleur : vert = vente directe d’un produit local et durable, orange = vente d’un produit local et durable via un intermédiaire, violet = vente de produits non locaux et/ou non durables et  /ou hors circuits courts ;
  • elle s’appuie sur une gestion collégiale et un contrôle participatif.