Urban agriculture in the Tenderloin © CC BY Sergio Ruiz 2.0, Flickr

Agriculture urbaine

Innovations dans les systèmes alimentaires des villes

L'UMR Innovation a organisé le colloque international "Innovations in Urban Food Systems" les 28 et 29 octobre 2013 à Montpellier en partenariat avec le Cirad, la chaire Unesco Alimentations du monde et Agropolis International. L’afflux de 170 personnes venues de 26 pays pour cette 5e conférence du réseau de recherche Sustainable Food Planning d'AESOP (Association of European Schools of Planning) a montré l’intérêt croissant pour les recherches sur les systèmes alimentaires des villes, à la croisée des sciences sociales, techniques et agronomiques.

Marché à Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane).. © Inra, BEGUEY Alain
Mis à jour le 08/02/2016
Publié le 17/01/2014

L’alimentation, à travers des enjeux de nutrition-santé, d’éducation, de développement économique, d’environnement et de cohésion sociale, peut être un levier pour améliorer la durabilité des villes. Réciproquement, les villes s’affirment comme des acteurs moteurs du changement et constituent des échelles pertinentes pour améliorer la durabilité de l’alimentation. Les travaux de recherche sur ces questions émergent depuis moins d’une dizaine d’années et sont considérés comme des fronts de recherche interdisciplinaires. Organiser un colloque sur cette thématique permet de créer des liens et de montrer les enjeux d’interdisciplinarité entre la communauté de recherche européenne et nord-américaine en sciences sociales s’intéressant au food planning et les sciences techniques et agronomiques, pour évaluer et améliorer la durabilité des systèmes alimentaires urbains.

170 participants originaires de 26 pays (12 pays européens, 8 pays africains, le Canada, les Etats-Unis, le Mexique, la Colombie, la Chine et le Vietnam) se sont retrouvés les 28 et 29 octobre 2013 à Montpellier pour la 5ème conférence du réseau de recherche Sustainable Food Planning de l’association des écoles européennes d’aménagement et d’urbanisme AESOP (Association of European Schools of Planning). Alors que la France est apparue relativement en retard sur la prise en compte de l’alimentation comme un champ possible de politique urbaine transversale, certains pays, notamment le Royaume-Uni ou le Canada, sont en avance en matière de gouvernance alimentaire des villes. Ils disposent à la fois d’une communauté de recherche très structurée sur ce thème et d’expérimentations co-construites avec différentes villes depuis une quinzaine d’années. Le colloque a permis ainsi de confronter leurs idées et partager leur expérience avec une nouvelle communauté de chercheurs français qui se mobilise actuellement sur ce thème des systèmes alimentaires des villes.

En particulier, le colloque a montré l’intérêt de travaux sur 3 thèmes :

  1. La gestion des flux (de personnes, de biens, de connaissances) qui structurent les bassins d’approvisionnement alimentaire des villes et modifient les liens urbain/rural. Cette session a souligné l’impact des migrations et des mobilités sur les systèmes alimentaires des villes ; elle a rendu compte d’innovations dans l’organisation logistique des filières et dans la combinaison de différents circuits de distribution, à travers des approches en termes de métabolisme urbain, de chaînes de valeur, de filières, ou de cartographie des potentiels alimentaires des régions urbaines.
  2. L’accès au foncier pour l’agriculture urbaine et périurbaine, et sa contribution à la sécurité alimentaire des villes. Cette session à l’interface entre l’agronomie et les sciences sociales a montré l’interdisciplinarité nécessaire à  l’adaptation des systèmes agricoles au contexte urbain/périurbain.
  3. La gouvernance multi-échelles et multi-acteurs des stratégies alimentaires urbaines. Cette session a illustré l’articulation nécessaire entre différents acteurs, échelles et temporalités des politiques publiques locales sur l’alimentation. La justice sociale vis-à-vis de l’alimentation est apparue comme un enjeu central du colloque.

Actes du colloque