• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
 © Elodie Regnier

La transition agro-écologique

Par Françoise Maxime (coordination éditoriale)
Mis à jour le 28/04/2017
Publié le 30/09/2014

Dans le cadre du chantier agro-écologie de l'Inra, le département "Sciences pour l'action et le développement" s'intéresse aux processus de la transition agro-écologique, aux manières dont les acteurs y participent, aux modes de gestion et aux formes sociales qui sont en cause.

La transition agro-écologique est aujourd’hui à l’agenda politique en France, comme en témoigne le plan d'action national engagé vers une triple performance économique, environnementale et sociale de l'agriculture. L'ambition est de repenser globalement les systèmes de production agricoles, à l'échelle des exploitations agricoles, des filières et des territoires, et de parvenir à développer des modes de production compétitifs sur le plan économique, plus durables sur le plan environnemental et plus justes sur le plan social.

La conception et l’analyse des dynamiques de systèmes agricoles qui utilisent de manière plus efficiente les ressources naturelles, mobilisent les régulations biologiques et contribuent à maintenir et accroître les fonctionnalités des écosystèmes sont à l'agenda de la recherche agronomique. La conception de tels systèmes et la transition vers de nouveaux systèmes constituent une des priorités du chantier agro-écologie de l'Inra. Les recherches du département "Sciences pour l'action et le développement" analysent et éclairent  notamment les manières dont les acteurs participent aux processus de transition agro-écologique, les modes de gestion et les formes sociales et techniques qui sont en cause.

Des verrouillages à dépasser

L'organisation productive, construite après 1945 dans la perspective de modernisation de l’agriculture, a permis un accroissement prodigieux de la production et de la productivité du travail. Aborder les processus de transition agro-écologique, c’est d'abord comprendre comment cette organisation peut aujourd’hui être source de verrouillages. Les trajectoires technologiques sont en effet déterminées par de multiples interdépendances entre des résultats scientifiques, des facteurs économiques, des choix technologiques et de politique publique, des dynamiques culturelles et des fonctionnements institutionnels, qui créent des effets d'exclusion de voies alternatives.
Dépasser ces verrouillages, qui peuvent être d'ordre technologique, mais aussi organisationnel et informationnel, suppose de resituer l’activité agricole dans des dynamiques écologiques et sociales :

  • afin de (re)penser la gestion de l’utilisation des ressources et des écosystèmes,
  • afin de questionner les rapports historiquement construits entre production et consommation, entre espaces ruraux et espaces urbains.

Laisser du temps aux apprentissages

Les acteurs du changement, agriculteurs ou consommateurs, élus locaux, gestionnaires de ressources, industriels, etc., développent des initiatives, ils expérimentent, ils s'engagent dans des processus d'apprentissage. Ils ont pour cela besoin d'accéder à des informations, de construire des connaissances, de (re)penser des critères d'évaluation, de (re)construire des référentiels, de mettre en place des coopérations et des coordinations nouvelles à l'échelle des filières et des territoires. Comprendre la façon dont des initiatives émergent et se déploient, les registres d’argumentation et d’action sur lesquels elles se fondent, les conditions qui facilitent ou limitent leur succès, permet alors d’avancer dans la compréhension des processus de transition et de leur gouvernance.

S’engager dans la transition agro-écologique comporte une part de risque

Il n'est pas simple de dire a priori et précisément vers où il faut aller, la dynamique est ouverte et incertaine. Il importe donc de laisser aux porteurs des initiatives et aux acteurs du changement le temps de l'expérimentation de solutions nouvelles, la possibilité d'aller pas à pas, de trouver des assurances dans des situations de prise de risque : par exemple, par un travail et des apprentissages en groupe, ou par des coordinations et des formes de gouvernance qui redistribuent les risques entre agriculteurs, consommateurs, transformateurs, collectivités territoriales.
La recherche a ici un rôle essentiel à jouer pour accompagner les explorations et favoriser des dispositifs de production de connaissances conçus en interaction et partenariat avec des agriculteurs et, de façon plus générale, les acteurs de terrain concernés. Ceci afin d'identifier des solutions alternatives, de les évaluer sur du temps long par rapport à de multiples critères, et d’explorer sur ses propres installations expérimentales des pratiques et systèmes risqués, et des modalités de gestion adaptative. La recherche a en outre un rôle majeur à jouer dans l'éclairage des controverses, tant les solutions proposées peuvent aujourd'hui faire l'objet de débats passionnés.


Ouvrages sur le sujet

  • Boelie Elzen, Anna Maria Augustyn, Marc Barbier & Barbara van Mierlo (eds), 2017. AgroEcological Transitions : changes and breakthroughs in the making. Wageningen UR https://sisacop.wixsite.com/mysite
  • Alfio Branderburg, Jean-Paul Billaud, Claire Lamine (eds), 2015. Redes de Agroecologias : experiências no Brasil e na França. Curitiba, Kairos Edições, 248 p.
  • Bellon S., Penvern S. (Eds), 2014. Organic farming, prototype for sustainable agricultures. Springer, 574 p.
  • Berthet E., 2014. Concevoir l'écosystème, un nouveau défi pour l'agriculture. Paris, Presses des Mines, 272 p.
  • Coudel E., Devautour H., Soulard C. T., Faure G., Hubert B. (coord.), 2013. Renewing Innovation Systems in Agriculture and Food: How to go towards more sustainability? Wageningen Academic Publishers, 240 p.
  • Durand L., Cipière M., Carpentier A-S., Baudry J. (coord.), 2013. Concilier agricultures et gestion de la biodiversité. Dynamiques sociales, écologiques et politiques. Versailles, Quae, 320 p.
  • Goulet F., Magda D., Girard N., Hernandez V. (dir.), 2013. L'agroécologie en France et en Argentine. Regards croisés. Paris, L'Harmattan, 258 p.
  • Barbier M., Elzen B. (eds), 2012. System Innovations, Knowledge Regimes, and Design Practices towards Transitions for Sustainable Development. Inra Sad, en ligne, 364 p.
  • Coudel E., Devautour H., Soulard C. T., Faure G., Hubert B. (coord.), 2012. Apprendre à innover dans un monde incertain. Concevoir les futurs de l'agriculture et de l'alimentation. Versailles, Quae, 264 p.

Articles

  • Bonaudo, T., Bendahan, A. B., Sabatier, R., Ryschawy, J., Bellon, S., Leger, F., Magda, D., Tichit, M., 2014. Agroecological principles for the redesign of integrated crop–livestock systems. European Journal of Agronomy, 57, 43-51. http://prodinra.inra.fr/record/264923
  • Coquil X., Fiorelli J.-L., Blouet A., Mignolet C., 2014. Experiencing organic mixed crop dairy systems: a step-by-step design centred on a long-term experiment, 201-217 in: Stéphane Bellon, Servane Penvern (eds), Organic farming, prototype for sustainable agricultures, Springer, 574 p.
  • Delbos C., David O., Minas A., Cerf M., Falgas C., Gagneur C.A., Gilet J.D., Laudinot V., Sigwalt A., Waldmeier E., 2014. Conseil agronomique et réduction des pesticides : quelles ressources pour affronter ce nouveau challenge professionnel ? Innovations Agronomiques, 34, 367-378.
  • Duru M., Fares M., Therond O., 2014. Un cadre conceptuel pour penser maintenant (et organiser demain) la transition agro-écologique de l'agriculture dans les territoires. Cahiers Agricultures, 23 (2), 84-95. 
  • Girard N., Magda D., Noseda C., Sarandon S., 2014. Practising agroecology: management principles drawn from small farming in Misiones (Argentina). Communication at the 11th European IFSA Symposium, Berlin, 1-4 April 2014. 
  • Havet, A., Coquil, X., Fiorelli, J.-L., Gibon, A., Martel, G., Roche, B., Ryschawy, J., Schaller, N., Dedieu, B., 2014. Review of livestock farmer adaptations to increase forages in crop rotations in western France. Agriculture, Ecosystems and Environment, 190, 120–127. 10.1016/j.agee.2014.01.009 
  • De Sainte Marie C., 2014. Rethinking agri-environmental schemes. A result-oriented approach to the management of species-rich grasslands in France. Journal of Environmental Planning and Management, 57(5), 704-719. 10.1080/09640568.2013.763772
  • Steyaert, Barbier, Cerf, Levain, Loconto, 2014. Role of intermediation in the management of complex socio-technical transitions. Communication at the Sisa International Workshop, Paris, 22-23 May 2014.
  • Abreu, L., Lamine, C., Bellon, S., Brandenburg, A., Ollivier, G., 2013. O papel de cientistas e de lideranças do movimento social na construção da agroecologia no Brasil e na França. Cadernos de Agroecologia, 8(2), VIII Congresso Brasileiro de Agroecologia, Porto Alegre, RS, 25-28 novembro 2013.
  • Barbier, J. M., Mouret, J.-C., Hammond, R., Delmotte, S., 2013. Une plateforme de recherche-développement pour stimuler les apprentissages et accompagner l’agriculture biologique en Camargue (France). Communication au symposium international sur l’agriculture biologique méditerranéenne et les signes distinctifs de qualité liée à l’origine, Agadir, 2-4 décembre 2013.http://prodinra.inra.fr/record/222684 
  • Delmotte S., Lopez Ridaura S., Barbier J-M., 2013. Prospective and participatory integrated assessment of agricultural systems from farm to regional scales: Comparison of three modeling approaches. Journal of Environmental Management, 129, 493–502. http://dx.doi.org/10.1016/j.jenvman.2013.08.001 
  • Labarthe P., Laurent C., 2013. Privatization of agricultural extension services in the EU: Towards a lack of adequate knowledge for small-scale farms? Food Policy, 38, 240-252 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01001326 
  • Ollivier G., Bellon S., 2013. Dynamiques paradigmatiques des agricultures écologisées dans les communautés scientifiques internationales. Natures Sciences Sociétés, 21(2), 166-181. http://prodinra.inra.fr/record/216771 
  • Chiffoleau Y., Prevost B., 2012. Les circuits courts, des innovations sociales pour une alimentation durable dans les territoires. Norois, n°224, 7-20. http://norois.revues.org/4245 
  • Dulcire, M., Chia, E., Piraux, M., 2012. The multi-functionality of agriculture and territorial governance: a learning process in an island environment (Réunion), 55-74 in: Rashid Solagberu Adisa, dir., Rural development: contemporary issues and practices. Rijeka, InTech http://prodinra.inra.fr/record/164501 

Transition agroécologique de l’agriculture : concepts et actions

Ce séminaire, organisé par les UMR Agir et Dynafor à Toulouse, les 26 et 27 février 2015, avait pour but :

  • de comprendre les attentes des acteurs institutionnels et socio-économiques vis-à-vis de la recherche,
  • de réfléchir à l’articulation entre agriculture, science et société, 
  • d’identifier les thématiques et dispositifs de recherche envisageables pour la transition agro-écologique de l’agriculture

Voir le programme et un compte-rendu des journées.

Enregistrer