House of Knowledge, a sculpture by Jaume Plensa. © Flickr, CC BY, Tim Green

Publier, une stratégie collective

Mis à jour le 20/12/2016
Publié le 07/04/2016

Le département Sad a mis en place en 2009 un groupe d'appui pour accompagner ses unités à élaborer des stratégies de publication, avec l’objectif de leur permettre d’augmenter leur taux de publication dans des revues académiques de visibilité internationale. Si l'objectif a été rempli en termes de qualité et de quantité de publications, ce dispositif original a permis de révéler que le processus de publication était un formidable outil d'animation collective et qu'il permettait de soulever des questionnements indispensables à tout processus de recherche.

Les enjeux de la publication, au delà de l'évaluation des chercheurs

Dans le contexte du fameux « Publish or perish » qui est clairement devenu dominant, les chercheurs sont considérés comme performants quand ils publient dans des revues internationales elles-mêmes classées selon leur facteur d’impact1. Ils disposent maintenant d’outils d’information adhoc et d’une littérature bien documentée pour les guider dans leurs projets de publication, que ce soit au niveau de la rédaction2 ou de leur stratégie de publication3 . Pourtant, les instances d’évaluation de la recherche pointent toujours des insuffisances en matière de publication de certains chercheurs et collectifs. C’est que la compétition est de plus en plus rude dans l’accès aux supports de publication, en particulier les revues classées de haut niveau scientifique et les critères d’évaluation individuelle sont de plus en plus restrictifs. Bien plus, la publication est devenue un indicateur primordial de la compétence des chercheurs, de la qualité des travaux de recherche et de la validité des résultats de recherche. L’enjeu de la publication n’est donc pas seulement l’évaluation de la performance d’un chercheur mais celle de la reconnaissance de l’appartenance à une communauté pratiquant le même métier. Pour un chercheur et pour le collectif auquel il appartient, les enjeux de la publication sont donc de plusieurs sortes : être admis comme compétent, faire reconnaître ses travaux, faire valider ses résultats et, enfin, les diffuser.

Soutenir l'apprentissage de la publication

Dans les années 2000, l’Inra a voulu renforcer son rayonnement scientifique international en augmentant significativement sa production scientifique publiée dans les revues les plus réputées. Les départements de l’Inra  ont été incités à prendre à leur compte cette stratégie de l’excellence internationale. Le département SAD a choisi une voie originale : plutôt que de développer l’incitation à la performance en récompensant les publiants, il a préféré soutenir l’apprentissage de la publication. Il a mis en place à partir de la fin des années 1990 un dispositif d’appui à la publication à destination des chercheurs et des collectifs. Pour ce département l’enjeu principal à ce moment-là était de bien mieux connaître (diffuser) et reconnaître (faire valider) des recherches souvent exploratoires, portant sur des situations d’action complexes et nécessitant des approches à la fois systémiques, pluridisciplinaires et contextualisées.

Dans ce cadre, ont été soutenues la formation à l’écriture scientifique et l’organisation régulière d’ateliers « Projets de Publication ». Dans les années plus récentes, l’objectif a été aussi d’augmenter le nombre de publications et leur niveau de qualité. Au-delà du soutien à la rédaction, il fallait aider les chercheurs et les collectifs à concevoir une stratégie de publication. Ainsi a été mis en place en 2009 un groupe d’appui à la stratégie collective de publication (cf encadré n°1), dont les acquis ont notamment été diffusés et discutés lors d’une école-chercheurs organisée en 2012 (cf encadré n°2). La démarche engagée par le département SAD repose sur la volonté d’apporter un regard extérieur de la façon la plus ouverte possible, de susciter une réflexion individuelle et collective de l’unité, de co-construire avec elle à la fois le diagnostic sur les verrous et les marges de progrès, et les propositions d’action adaptées à chaque situation.

Publier, c'est reconstruire une démarche de recherche

L’expérience de ce groupe d’appui montre que le processus de publication exige de se poser les mêmes questions que lorsque l’on initie ses recherches : sur quel front de recherche je me positionne ? A quelles questions scientifiques je souhaite répondre ? A quelle communauté de pairs je m’adresse ? En ce sens, publier ne se réduit pas à diffuser des résultats mais correspond à construire une démarche de recherche, à l’expliquer et à la confronter à la critique. Les performances en matière de publication d’un collectif de recherche (équipe, unité, département…), dans la durée, dépendent de la capacité à conduire :

  •  une stratégie collective insérant la publication dans la conduite des projets de recherche
  •  un projet  piloté et programmé dans le temps, i) impactant l’organisation des activités individuelles, ii) partagé collectivement (animation des collectifs de recherche)
  •  un apprentissage collectif des pratiques d’écriture et de valorisation.

____________________________

Le facteur d’impact (impact factor) est un calcul qui estime indirectement la visibilité d'une revue scientifique. Le facteur d'impact d'une revue est le nombre moyen de citations de chaque article publié dans cette revue.
2 Citons par exemple les ouvrages : « Writing scientific research articles » de Margaret Cargill et Patrick O’Connor ; « Rédiger pour être publié » d’Eric Lichtfouse » ; « Guide de rédaction scientifique » de David Lindsay, etc.
3 Dans son ouvrage en ligne« Stratégies de publication scientifique »,  Patricia Volland-Nail explicite comment prendre en compte les exigences relatives à la communication et à l’édition scientifique pour augmenter ses performances de publication.

____________________________

Un groupe d’appui à la stratégie collective de publication

Le département SAD a constitué en 2009 un groupe pour accompagner ses unités à l’élaborer des stratégies de publication, avec l’objectif de leur permettre d’augmenter leur taux de publication dans des revues académiques de visibilité internationale.Ce groupe d’accompagnement a associé deux chercheurs (un agronome et un économiste) investis dans l’animation de collectifs de recherche et dans des activités d’édition, une documentaliste spécialisée dans l’évaluation des productions scientifiques et une spécialiste de l’appui à l’écriture scientifique. Cinq unités on été concernées.

Loin d’une posture d’évaluation, la démarche d’accompagnement a consisté à élaborer des outils de diagnostic et d’action afin de :

  • provoquer, interpeller les unités et équipes, autour de leurs pratiques de publication, notamment  au niveau international,
  • positionner l’activité de la cellule au niveau de l’action collective en matière de publications, sans exclure les outils pouvant renforcer les compétences individuelles,

Ce travail a été mené avec des collectifs de recherche (unités ou équipes) et s'est poursuivit par l’accompagnement de porteurs de projets de recherche nationaux et internationaux.

École chercheurs : Élaborer et mettre en œuvre une stratégie de publication avec et pour des collectifs de recherche

Organisée à l’initiative de deux départements de l’Inra (SAD et SPE) en février 2012, la formation s’adressait à un public de responsables ou d’animateurs de collectifs scientifiques (unités, équipes ou projets), publiants ou non, soucieux de la valorisation des résultats de la recherche par une stratégie de publication internationale et souhaitant inscrire cette préoccupation dans une logique de management par projet. Conférences et ateliers de travail ont organisés la réflexion d’une soixantaine de participants et d’intervenants autour de 6 axes :

  • Identifier les fronts de science disciplinaires et interdisciplinaires
  • Identifier ses communautés d’appartenance et leurs cibles de publications
  • Intégrer le projet de publication dans le projet de recherche
  • Choisir parmi ses résultats, évaluer leur pertinence en fonction des cibles de diffusion
  • Diffuser ses résultats, choisir ses supports, identifier et comprendre les attentes des lecteurs et des éditeurs.
  • Mettre en oeuvre, une stratégie de publication en favorisant l’apprentissage par et pour le collectif

Contacts

•    Véronique Batifol-Garandel, Documentaliste du département Sad
•    Bernadette Leclerc, Chargée de recherche spécialisée dans l'appui à l'écriture scientifique
•    Sylvie Recous, Directrice de recherche à l'unité Fractionnement des AgroRessources et Environnement
•    Egizio Valceschini, Directeur de recherche et Président du comité d'histoire de l'Inra