• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Autonomie en agriculture : l’Inra contribue à deux vidéos qui alimentent la réflexion

Depuis plusieurs années, l’unité de recherche Agrosystèmes, territoires, ressources de l’Inra (Aster Mirecourt) travaille sur la transition des systèmes de polyculture-élevage vers une plus grande autonomie. Les résultats de ces recherches, menées en partenariat avec le Réseau agriculture durable, ont été mis à contribution par les réalisateurs de deux vidéos diffusées récemment sur le sujet.

Image de la vidéo
Par Ana Poletto
Mis à jour le 02/12/2013
Publié le 02/12/2013

Passer d’un système d’élevage intensif à un système de polyculture-élevage autonome, ce n’est pas si simple. Il ne suffit pas de décider de « passer à l’herbe », de se convertir à l’agriculture biologique ou simplement de réduire les intrants (1) dans son exploitation. L’autonomie, cela s’apprend.

Depuis plusieurs années, l’unité de recherche Agrosystèmes, territoires, ressources de l’Inra (Aster Mirecourt) se penche sur le sujet. Les chercheurs étudient les trajectoires des agriculteurs, les leviers et les freins à la transition, les ressources et les processus qu’ils mobilisent pour changer et le rôle des différents acteurs (l’agriculteur lui-même, son entourage, les conseillers des chambres d’agriculture, les réseaux etc.). Pour cela, les travaux s’appuient sur des enquêtes menées en Lorraine et dans le Nord-Ouest de la France et sur l’expérimentation-système conduite sur la ferme expérimentale de l’Inra à Mirecourt qui met en œuvre des modes de gestion tendant vers l’autonomie.

Les connaissances accumulées grâce à ces études sont régulièrement mises à contribution par les pouvoirs publics et les réseaux dédiés à une agriculture durable. 2 vidéos sur le thème de la transition vers l’autonomie, sorties au printemps et à l’automne 2013, en sont des exemples.

La transition en images : doutes et apprentissages


- Le documentaire L’autonomie paysanne discute des freins à la transition vers l’agriculture biologique au travers d'interviews d’agriculteurs, de conseillers et de chercheurs. Matthieu Godfroy, ingénieur responsable de l’installation expérimentale de Mirecourt, et Xavier Coquil, ingénieur de recherche à l’unité Aster, sont parmi les interviewés.

- On est passé à l’herbe, court-métrage diffusé sur Internet et les réseaux sociaux, a été réalisée par le Réseau agriculture durable (RAD). Sur un ton humoristique, le film raconte les doutes d’un éleveur qui choisit d’accorder plus de place à l’herbe et au pâturage pour l’alimentation de son troupeau.
Le scénario est basé sur les résultats du programme Casdar Praiface (voir encadré), coordonné par le RAD et impliquant plusieurs partenaires dont l’Inra. Le programme s’est penché sur les freins et leviers pour la transition des éleveurs vers des systèmes autonomes. Xavier Coquil a participé à ce programme et poursuit ses collaborations avec le RAD pour étudier le développement de l’activité des agriculteurs lorsqu’ils s’orientent vers la polyculture-élevage autonome.


 

(1) Le terme "intrant" regroupe tout ce qui est apporté à l’exploitation depuis l’extérieur : pesticides, fertilisants, alimentation pour les animaux, mais aussi le carburant pour les tracteurs et autres engins agricoles. L’autonomie consiste à réduire ces intrants en utilisant au mieux les ressources présentes sur l’exploitation, par exemple, produire sur place la nourriture des animaux ou un agrocarburant pour les engins. La notion d'autonomie inclut aussi des aspects d’autonomie décisionnelle, dans le sens où l’agriculteur recherche une plus grande marge de manœuvre dans ses choix de gestion et de conduite de l’exploitation.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement
Centre(s) associé(s) :
Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, Bretagne-Normandie

A propos de

L’autonomie paysanne, documentaire de 73 mn, a été commandé par la fédération régionale de l’agriculture biologique de Champagne-Ardenne et réalisé par Catherine Guéneau et Gérard Leblanc (Médias Création Recherche). Il est possible de visionner un extrait d’environ 10 minutes et commander le DVD sur www.mediascreationrecherche.com/paysanne.html

Le programme Praiface (2011-2013), coordonné par le RAD, implique plusieurs partenaires : les Civam, l’Institut de l’élevage, l’ESA d’Angers, les deux RMT "Prairies" et "Systèmes de cultures innovants", le lycée agricole des Sicaudières (79) et l’Inra (unité de recherche Aster Mirecourt, unité mixte de recherche Pegase de Rennes et unité expérimentale Ferlus à Lusignan). Praiface est soutenu par le Casdar, les Régions Bretagne et Pays de la Loire, les agences de l’eau Loire-Bretagne et Seine-Normandie et les conseils généraux du Maine-et-Loire et des Deux-Sèvres. Le film On est passé à l’herbe peut être vu sur www.agriculture-durable.org.