• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Des circuits courts pour les épiceries solidaires

Le programme Uniterres, qui approvisionne des épiceries solidaires à partir de la production locale dans 4 régions françaises, a été récompensé par le prix CESE 2015 de la société civile "Combattre la pauvreté". Uniterres a été accompagné par une équipe de chercheurs dans le cadre d’un projet de recherche-intervention financé par le Fonds français pour l’alimentation et la santé.

Remise du prix CESE 2015. De gauche à droite : Dominique Paturel (Inra), Georges Massis (Président du CESE), Véronique Blanchot (ANDES), Isabelle Techoueyres (ANDES). © Inra
Par D. Paturel et F. Maxime
Mis à jour le 02/04/2016
Publié le 08/02/2016

Depuis 2012, le programme Uniterres consiste à approvisionner les épiceries solidaires du réseau de l'ANDES  (Association nationale des épiceries solidaires) en fruits, légumes, herbes aromatiques et œufs frais, à partir de la production locale dans 4 régions françaises : Bretagne, Aquitaine, Poitou Charentes, et Midi Pyrénées. Cette initiative vise :

  • à soutenir la production locale, en particulier à travers un soutien des exploitations agricoles fragiles, grâce à un système de précommande, garantissant ainsi aux producteurs une ressource fixe sur une année ;
  • à sensibiliser les bénévoles et salariés des épiceries et améliorer l’alimentation des personnes accueillies ;
  • à créer du lien entre les producteurs et les personnes accueillies par le biais d’ateliers autour de l’alimentation : ateliers culinaires, ateliers découverte chez les producteurs, sensibilisation sur les modes de production, la saisonnalité, etc.

Un accompagnement par la recherche

Une originalité du programme Uniterres est qu’il a été accompagné par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs dans le cadre du projet de recherche-intervention ECOALES (Empowerment, Comportements Alimentaires et Economie Solidaire), coordonné par Matthieu Duboys de Labarre (AgroSup Dijon, UMR Inra Cesaer). La recherche-intervention, associant épidémiologie et sciences sociales (sociologie, anthropologie et économie), a été conduite pendant 3 ans (2012-2015), sous les angles de la santé publique, du développement rural, et de la science politique. Elle visait à déterminer :

  • l'impact sur les pratiques alimentaires des apports de fruits et légumes et des actions participatives de partage et valorisation des savoirs alimentaires menées dans les épiceries,
  • l'impact du programme Uniterres sur les producteurs agricoles d'un point de vue économique. Une approche quantitative a évalué l'impact des actions sur la viabilité technico-économique des exploitations et la résilience des producteurs.
  • dans quelle mesure un tel projet peut impulser de nouvelles lois et une autre façon d'envisager l'aide alimentaire.

Deux chercheuses de l’Inra y ont été notamment engagées : Nicole Darmon, nutritionniste et épidémiologiste (UMR Nort, Marseille), et Dominique Paturel, sociologue (UMR Innovation, Montpellier), qui a mené les travaux sur la région Midi Pyrénées.

Aide alimentaire et accès à l'alimentation

L'implication de Dominique Paturel sur la thématique de l’accès à l’alimentation des populations à petits budgets l’a déjà amenée à travailler avec les Restos du cœur sur un dispositif d’approvisionnement local en fruits et légumes dans la région de Montpellier. Pour étayer cette thématique, elle a construit des liens avec les grandes associations de lutte contre la pauvreté (la fondation Armée du Salut, le Secours catholique, St Vincent de Paul, etc.) réunies notamment dans un réseau européen (EAPN – European Anti-Poverty Network). C’est avec le soutien de ce réseau qu’un dossier a été construit pour concourir au  prix CESE 2015 de la société civile "Combattre la pauvreté".

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Sciences pour l’action et le développement, Alimentation humaine
Centre(s) associé(s) :
Occitanie-Montpellier, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Dijon Bourgogne Franche-Comté

Le prix CESE de la société civile

Bandeau Prix CESE 2015. © CESE
© CESE
Le prix CESE (Comité économique et social européen) de la société civile, créé en 2006, vise à récompenser ou encourager des initiatives concrètes et des réalisations menées à bien par des personnes et/ou des organisations de la société civile à tous les niveaux, européen, national, régional et local, qui contribuent de manière significative à la promotion de l'identité et de l'intégration européenne. Chaque édition annuelle de ce prix porte sur un thème spécifique.

En 2015 le prix CESE pour la société civile portait sur la lutte contre la pauvreté, et récompensait des initiatives ayant pour but d'améliorer l'inclusion sociale et économique des personnes vivant dans la pauvreté. Sur les 106 nominations reçues de toute l'Europe, 5 organisations de terrain qui travaillent pour soulager la pauvreté ont été récompensées, parmi lesquelles l'ANDES pour son initiative Uniterres qui offre à des épiceries sociales et solidaires des produits locaux, frais et de qualité, récoltés auprès de producteurs locaux de fruits, légumes, plantes aromatiques et œufs. Le prix a été remis le 10 décembre 2015.

L'ANDES - Association nationale de développement des épiceries solidaires

L'Association nationale de développement des épiceries solidaires (ANDES) est l’un des principaux réseaux d’aide alimentaire français. Elle soutient le développement des épiceries solidaires, structures qui proposent en libre-service des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité, contre une participation financière de 10 à 30% du prix usuel. Le principe des épiceries solidaires est de lutter contre l’exclusion sans favoriser l’assistanat, de respecter la liberté des personnes et de promouvoir leur insertion durable.

Véronique Blanchot, responsable du pôle Alimentation / Santé de l'ANDES, est chargée du développement du programme Uniterres.

Pour en savoir plus