• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Les enjeux de la conférence de Paris. Penser autrement la question climatique

A l'occasion de la conférence de Paris sur le climat, la revue Natures Sciences Sociétés édite un numéro hors-série.

Hors série NSS - Les enjeux de la conférence de Paris #COP21. © NSS
Par Françoise Maxime
Mis à jour le 26/11/2015
Publié le 25/11/2015

Que la conférence de Paris soit un succès ou un échec, l’année 2015 marquera une étape importante dans les politiques climatiques : la fin possible d’une certaine forme dépassée de négociation globale ou l’amorce d’une nouvelle dynamique. Mais 2015 n’est pas seulement le moment d’une conférence majeure. C’est aussi une date qui a une signification symbolique particulière, puisqu’elle se situe exactement à mi-chemin entre le moment où la question climatique a véritablement émergé dans le débat public — avec la première conférence mondiale de 1980 — et l’échéance de 2050, considérée communément comme l’horizon des efforts à réaliser en matière de réduction des gaz à effet de serre. C’est donc aussi un moment privilégié pour mesurer le chemin parcouru et l’ampleur de ce qu’il reste à faire.

Les contributions du numéro hors-série proposé par la revue Natures Sciences Sociétés sont centrées sur les négociations qui se dérouleront à Paris en décembre 2015 lors de la COP 21. Elles questionnent les représentations qui ont conduit au cadrage initial de la question climatique et invitent à décaler notre regard, à changer nos approches pour permettre d’explorer de nouveaux chemins face aux enjeux du changement climatique.
Les auteurs font partie de cette communauté de chercheurs en sciences sociales qui s’engagent dans les débats sur le changement climatique et acceptent de ne pas s’en tenir qu’à une forme d’extériorité critique. Ils sont forces de réflexion pour apporter des éclairages à ces débats et forces de propositions pour imaginer un autre cadrage des enjeux, des problèmes et des solutions, une autre relation entre sciences et sociétés. Ils s’interrogent sur ce que le changement climatique, comme objet de négociation, dit de nos sociétés. 


Natures Sciences Sociétés, Vol. 23 Supplément (2015) - pp. S1-S147 Hors-série / sous la direction de Catherine Aubertin, Michel Damian, Michel Magny, Claude Millier, Jacques Theys et Sébastien Treyer

Accès gratuit à tout le numéro

La revue Natures Sciences Sociétés

 

La revue Natures Sciences Sociétés (NSS) est une revue de l'association NSS-Dialogues, publiée par EDP Sciences avec le soutien du Cirad, du CNRS, de l'Ifremer, de l'Inra, de l'IRD et de l'Irstea. Elle s’adresse à tous ceux qui s’interrogent sur les constructions des problèmes d’environnement et les politiques de recherche autour des changements globaux, de la biodiversité, de la sécurité alimentaire, des dynamiques territoriales et urbaines, des relations santé-environnement.

La revue a pour vocation d’accueillir tout texte original traitant des interactions entre les sociétés et leur environnement, ce qui relève potentiellement d'une grande diversité de disciplines (sciences de la Terre, de la vie, de la nature, sciences humaines et sociales, sciences techniques…). C’est en dépassant la spécialisation disciplinaire que Natures Sciences Sociétés entend interroger les démarches de recherche sur les questions environnementales et proposer une intelligibilité critique des rapports contemporains entre sciences et sociétés. Cela suppose une réflexion épistémologique sur les disciplines elles-mêmes, et sur la manière dont elles s'articulent entre elles comme avec l’action individuelle, collective ou publique.

Paroles de chercheurs : Catherine Aubertin

 

Comment repenser la question climatique ?  (Vidéo, octobre 2015) 
Catherine Aubertin est directrice de recherche à l'IRD - UMR 208 Paloc (Patrimoines locaux et gouvernance) et rédactrice en chef de la revue NSS