• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

METE'EAU : un outil pour faire dialoguer autour de l'eau

La résolution d’enjeux environnementaux sur des territoires se heurte bien souvent à la difficulté pour les différents acteurs concernés de confronter/partager leurs visions.En particulier, dans un contexte de dégradation avérée des masses d’eau et de contraintes réglementaires accrues, la construction de plans d’actions sur les Aires d’Alimentation de captage, mise à l’agenda par l’Etat, se heurte localement à un certain nombre de conflits d’intérêt et à des difficultés pour trouver des solutions techniques adaptées aux singularités des territoires et répondant aux objectifs divergents portés par les différents acteurs. L’outil METE’EAU en permettant de rendre lisible les différences de valeurs, de représentations, de contraintes et d’objectifs propres aux différents acteurs d’un territoire sur une question donnée est un moyen de favoriser la construction d’une vision territoriale plus partagée.

Mete'eau. © Inra
Par Aurélie Coen
Publié le 27/11/2017
Mots-clés : EAU - dialogue - ENJEUX - jeu

Conçu par des chercheurs de l’unité de recherche ASTER (AgroSystèmes TErritoires Ressources), cet outil se présente sous la forme d’un jeu de cartes (format cartes à jouer) ; il utilise une approche privilégiant des éléments visuels pour faciliter la discussion avec les acteurs sans les orienter et établir une forme d’équilibre entre les différentes personnes enquêtées, indépendamment de leur aisance à manier discours, concepts et rapport à l’écrit.


Cadre et méthode d’utilisation


Le jeu de carte est essentiellement utilisé lors d’entretiens individuels. Les cartes sont présentées en un bloc à l’enquêté qui dispose d’un temps imposé d’observation. Il doit alors faire un choix parmi l’ensemble de ces cartes portant des représentations graphiques stylisées (logos, symboles, pictogrammes, …) en justifiant chacun des tirages de manière à dresser SA vision du territoire ou de la problématique (selon les différentes versions du jeu) et d’extraire les points les plus explicatifs de la situation à ses yeux. Ces explicitations sont enregistrées et retranscrites pour permettre une analyse fine des discours et un retour ultérieur vers les acteurs du territoire ainsi enquêtés.


Un concept décliné en trois versions


A ce jour, trois versions du jeu ont été élaborées et testées :

La version initiale, portant sur les Aires d’Alimentation de Captage, se présente sous la forme d’un jeu d’une vingtaine de cartes conçues pour support à la description d’un territoire à enjeu eau avec des acteurs diversifiés engagés sur cette thématique (agriculteurs, collectivités, gestionnaires d’eau potable, représentants de services de l’état, du département ou de la Région, chambres d’agriculture, coopératives, Agences de l’eau, …). Sur chacune des cartes figurent un intitulé et des pictogrammes qui illustrent une thématique telle que la pollution, la population desservie, l’occupation du sol, les cadres réglementaires, etc. Les vingt cartes créées peuvent être réparties en trois grandes catégories :

  1. Des cartes centrées sur l’eau : qualification de la pollution, du milieu bio-physique, des modes de transferts, de l’importance et de la localisation des ressources en eau, des consommateurs et du(des) gestionnaire(s)
          
    Mete'eau 1. © Inra
    © Inra
  2. Des cartes centrées sur le territoire : l’occupation des sols, les différentes formes d’agriculture, l’organisation des activités agricoles et économiques, les structurations administratives locales, d’éventuels autres enjeux environnementaux propres à ce territoire.

    Mete'eau 2. © Inra
    © Inra

  3. Des cartes centrées sur les acteurs et leurs démarches : les types d’actions, les formes d’organisation, le portage des projets et leur inscription dans le temps et l’espace.

    Mete'eau 3. © Inra
    © Inra

Dans la deuxième version du jeu, l’objectif est de permettre à des animateurs/trices d’Aires d’Alimentation de Captage de s’exprimer sur leur métier. Ces professionnels sont en effet des acteurs majeurs des dispositifs de protection de l’eau mais leur métier en émergence reste mal défini et leur exercice est bien souvent difficile. Les cartes, travaillées avec une illustratrice professionnelle, proposent à l’enquêté de s’exprimer sur différents champs :

  • l’objet d’intervention
  • Les situations d’action
  • les compétences nécessaires
  • La légitimité
  • les organismes employeurs et les rôles qu’ils confèrent
  • la position des individus (catégories d’emplois et carrières)

Ces champs correspondent à des éléments qui permettent de délimiter un métier, de qualifier les différentes figures professionnelles.
Le jeu est à nouveau conçu autour de trois grands groupes :

  1. Des cartes relatives au contexte

    Mete'eau 4. © Inra
    © Inra

  2. Des cartes relatives aux missions de l’animateur et aux ressources qu’il peut mobiliser.

    Mete'eau 5. © Inra
    © Inra

  3. Des cartes relatives à des éléments plus personnels tels que leur trajectoire professionnelle et leurs ressentis.

    Mete'eau 6. © Inra
    © Inra

          
La troisième version du jeu aborde les thèmes de l’eau ET de la biodiversité et a été proposée dans le cadre d’un projet PSDR (BRIE’EAU). Les cartes, reprises de la version initiale de l’outil portant sur les AAC, ont été retravaillées pour intégrer de façon conjointe les enjeux de protection de l’eau et de valorisation de la biodiversité en lien avec l’implantation de Zones Tampons Humides Artificielles dans un contexte agricole drainé relativement intensif et sur un milieu très vulnérable. Pensées et utilisées à nouveau dans une phase initiale  pour faciliter la menée d’entretiens individuels, les cartes ont finalement été remobilisées dans ce projet pour animer un travail collectif : organisation de discussions en atelier (sous le même format que les word café) à partir de retours d’entretiens individuels. Quelques cartes ont alors été reproduites en grand format et des extraits de discours significatifs ont été partagés permettant ainsi le passage d’un outil d’enquête à un outil d’animation.

Mete'eau 7. © Inra
© Inra

                   

Mete'eau 8. © Inra
© Inra

Cartes grand format reprises en travail collectif

Finalement, chacun des entretiens menés auprès d’un acteur du territoire offre une nouvelle perception de ce dernier. S’il n’est pas toujours évident d’agir collectivement face à l’enjeu majeur qu’est l’eau, il est néanmoins possible d’encourager et faciliter les échanges dans une phase collective de retour vers le territoire et les personnes enquêtées.
      
De manière plus large, sur le plan méthodologique, l’outil, dont l’idée pourrait être adaptée à toute thématique, a montré sa pertinence en tant que support à l’explicitation de points de vue.