• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Un savoir-faire de bergers. © inra, Michel Meuret

Un savoir-faire de bergers

Coordination éditoriale de Michel Meuret. À l'heure où les politiques publiques cherchent à concilier agriculture et protection de la nature, ce livre vient rappeler que les bergers ont dans les mains une culture technique respectueuse du Vivant. Richement illustré, il associe différents points de vue : chercheurs, ingénieurs pastoralistes, gestionnaires d'espaces naturels, enseignants en écoles de bergers. Mais, avant tout, il donne la parole à des bergers qui ont contribué aux travaux scientifiques ou exprimé les difficultés rencontrées dans leur métier.

Mis à jour le 29/03/2014
Publié le 05/01/2011

Pourquoi s’intéresser aujourd’hui aux bergers lorsqu'ils gardent les troupeaux au pâturage ? Ne serait-il pas aussi efficace et moins coûteux de recourir à de solides clôtures ?

Comment les pratiques de bergers favorisent-elles le renouvellement des ressources naturelles et cultivées ? Comment des bergers encouragent-ils les facultés d’apprentissage des moutons et des chèvres et stimulent-ils leur appétit face à des mélanges de plantes variées ?

Les bergers ont dans les mains une culture technique toujours vivante, qui correspond bien aux attentes de la société en matière d’agriculture plus respectueuse du Vivant. L’ambition de cet ouvrage est de le rappeler, à l’heure où les politiques publiques cherchent à concilier agriculture et protection de la nature, ce qui réinterroge les modes de production agricole.

C'est une demande venue de l'Ouest des États-Unis qui est à l'origine de cet ouvrage. Là-bas, des chercheurs, éleveurs et gestionnaires de la nature, associés en réseau, cherchent à rompre avec l'approche qui assimile les animaux d'élevage à des machines guidées par l'instinct. Ils privilégient les connaissances sur les comportements adaptatifs et les capacités d'apprentissage, ceux des animaux, mais aussi des humains qui s'en occupent. Ayant eu vent des travaux de recherche menés en France avec des bergers, ils nous ont demandé : "Qui sont ces bergers, et comment ont-ils appris à travailler ainsi ?".

Cet ouvrage donne à voir les quelques travaux de chercheurs ayant tenté de comprendre puis de modéliser les pratiques de garde des troupeaux. Il s'agit de recherches délibérément "subjectives", avec partage de connaissances entre chercheurs et bergers, ces derniers étant associés dès la conception des travaux.

Il ne s'agit pas de chercher à standardiser le savoir-faire de bergers, ni d'en réduire la complexité. Il s'agit de le rendre moins mystérieux, donc plus attractif et pour partie enseignable, non seulement dans le monde de l'élevage mais aussi chez tous ceux intéressés par les paysages vivants de montagnes et de collines.

L’ouvrage s’adresse aux randonneurs, aux gestionnaires d'espaces naturels et forestiers, aux élus ruraux, aux éleveurs, aux chercheurs, aux enseignants agricoles, et enfin à celles et ceux qui, chaque année plus nombreux, souhaitent s’engager dans la voie d’un métier riche de sens : berger.

Coédité par Quae et Educagri, novembre 2010, 340 p.

Prix : 25,00 €

Les auteurs

Bergers et bergères

Isabelle Baumont - Olivier Bel - Émilien Bonnet - Mathieu Erny Jean-Michel Gascoin - Jean-Do Guyonneau - Pascaline Kropp André Leroy - Jean-Lou Meurot - Roger Minard - Hervé Tripard

Chercheurs

Jean-Pierre Deffontaines† - Christian Deverre - Bernard Hubert Étienne Landais - Élisabeth Lécrivain - Pierre Martinand - Michel Meuret - Isabelle Savini - Pascal Thinon - Marc Vincent

Ingénieurs pastoralistes

Olivier Bonnefon - Rémi Dureau - Patrick Fabre - Jean-Pierre Legeard - François Millo

Gestionnaires d'espaces naturels

Francis Muller - François Salmon

Formateurs en écoles de bergers

Pierre Gascouat - Michelle Jallet - Marie Labreveux - Danielle Lassalle - Sandrine Verdier

Le coordinateur

Michel Meuret, écologue et zootechnicien, est directeur de recherche à l'Inra (Sciences pour l'Action et le Développement). Privilégiant le point de vue de l'animal dans l'étude des pâturages, il a montré que la valeur alimentaire de végétations hétérogènes dépend de l'appétit du troupeau, qui lui même résulte de l'organisation pastorale conçue et pilotée par l'éleveur ou le berger. Il a animé des recherches interdisciplinaires sur le recours au pâturage pour la conservation de la biodiversité sur pelouses naturelles, landes, friches et sous-bois.
En savoir plus
 

Le sommaire

Introduction - Pourquoi cet ouvrage et pourquoi maintenant ?
Berger en France : un savoir-faire à revaloriser

1 : Deux siècles de changements radicaux pour les parcours du Sud de la France
2 : Où en sont les bergers aujourd'hui ?

Les pratiques de bergers : explorations scientifiques

3 : Le gardiennage des brebis sur un territoire d'élevage diversifié : enquêtes pionnières

4 : Des pratiques d'un berger expérimenté à la construction d'outils d'aide à la gestion d'alpages

5 : Les formes d'un troupeau gardé en alpage par un berger : genèse et diversité

6 : Le gardiennage des brebis sur la steppe ventée de la Crau
L'étonnant appétit des troupeaux gardés par des bergers

7 : Stimuler l'appétit lors des circuits de garde : échange d'expériences entre un berger et un chevrier

8 : Modèle MENU : le berger vu comme un chef cuisinier

Les bergers et la conservation de la nature

9 : Le pâturage conduit par des bergers sur les sites des conservatoires d'espaces naturels

10 : Collaborer en confiance entre berger et gestionnaire de site naturel : le cas du camp militaire de La Valbonne

11 : Les pratiques de bergers dans les Alpes bouleversées par le retour des loups protégés

Les écoles de bergers

12 : La revalorisation du métier par les formations en écoles de bergers

13 : La formation berger vacher transhumant en montagne pyrénéenne

Le métier vu de l'intérieur

14 : Être berger salarié dans les Alpes

15 : Notre métier de berger en débat